NEWSLETTER
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de la banque en ligne
Déjà 519 inscrits !
PostFinance : une application mobile pour gérer facilement ses opérations bancaires et financières

PostFinance : une application mobile pour gérer facilement ses opérations bancaires et financières

La banque suisse PostFinance a développé une toute nouvelle application à destination de sa clientèle, afin de faciliter les différentes transactions. - Actualité de la banque en ligne.


aplication-bancaire-postfinance

L'application bancaire PostFinance permet aux clients de l'établissement de réaliser toutes leurs opérations financières directement depuis leur mobile. L'application propose une multitude de fonctionnalités très pratiques, qui simplifient le quotidien : plus besoin d'aller à la banque !
L'application bancaire mobile de PostFinance permet ainsi d'avoir accès à ses comptes et de visualiser ses soldes (connaître les 20 derniers mouvements qui ont eu lieu), mais aussi de transférer de l'argent de compte à compte ou de faire un virement vers un compte extérieur en quelques minutes... grâce à la fonctionnalité "mobile e-finance" (accessible avec souscription d'un contrat e-finance). Chaque client de PostFinance peut également connaître les cours des principales places boursières du monde entier et être informé des actualités économiques en temps réel, accéder à ses dépôts de titres, négocier ses actions et obligations, mais aussi ses produits dérivés et fonds, et être alerté à chaque mouvement par un sms ou un email, grâce à la fonctionnalité "mobile e-trading" (accessible avec souscription d'un contrat e-trading).
Cette application présente de nombreux avantages : simplicité d'usage et rapidité pour effectuer des transactions, réactivité de l'outil qui permet de saisir les meilleures opportunités et d'éviter les déconvenues, une gestion en tout lieu et à tout moment, une sécurité maximale... Une application indispensable lorsqu'on est client chez PostFinance.


Autres articles d'actualité sur la banque en ligne A lire également :